L’aventure Saint Jacques de Compostelle – édition 2020

Le projet « Sur les chemins de Saint Jacques de Compostelle » démarré en 2016 à partir du Puy en Velay a vécu cette année en juin un « petit détour » par notre région ! Ainsi, l’équipée d’une dizaine de marcheurs a pu mettre à profit son entraînement pour vivre une proposition adaptée au contexte sanitaire.

(Vidéo réalisée par Camille Becquart-Marot avant l’épidémie COVID-19.)

Cette année, c’est dans le Nord que nous avons vécu l’étape 2020 de notre aventure ! Au vu du contexte sanitaire, nous sommes partis vivre deux jours de marche entre Armentières et le Mont des Cats, en passant par Bailleul : une balade magnifique que nous avons été heureux de faire ensemble « en sortie de confinement ». Chacun a pu tranquillement rependre le goût de la marche, mais surtout du vivre ensemble. Nous avons beaucoup ri durant ces deux jours ! Grâce aux blagues des uns et des autres, aux orages traversés, aux pique-niques sous la pluie… Il a fallu s’adapter : la logistique a entièrement été gérée par les habitants de la Maison de Famille de Magdala. Nous étions « aux petits oignons » : salades composées, œufs durs, compotes et bon dessert ; tout y était ! Un grand merci à eux pour ce sacré coup de pouce qui a largement contribué à la bonne ambiance !

En temps normal, pour vivre la semaine de marche vers St Jacques de Compostelle, une année de préparation est nécessaire. L’objectif est de mieux se connaître, de s’entraîner chaque mois, de faire sa place au sein du groupe. Pour financer le projet, des lavages de voitures sont organisés ainsi que des services aux entreprises ou des « temps forts dans les écoles » ainsi que des demandes d’aides financières auprès du quartier de Wazemmes (mairie et associations).

Les marcheurs viennent pour différentes raisons : reprendre confiance, se dépasser physiquement, se sentir mieux, se ressourcer. Cette parenthèse leur permet de quitter leur quartier habituel et redécouvrir la beauté de la nature, faire l’expérience de la joie d’être ensemble, s’entraider et découvrir un nouveau chemin, porteur d’espoir. Nous dormons dans des gites, dans des presbytères, dans des « Donativo », accrochés à la falaise de Rocamadour, ou aux pied d’une rivière transparente… Nous marchons sur des sentiers sauvages entourés d’une nature verdoyante et préservée, loin d’un milieu urbain si inhumain parfois. Retrouver nos liens avec la nature comme un don à préserver. De nombreux moments intenses jalonnent cette semaine de marche, pour une redécouverte des autres et de soi dans la bienveillance et une confiance retrouvée dans un corps sollicité de façon saine et intense.

N’hésitez pas à nous joindre pour toutes questions au 06.37.66.54.95.