Vivre un pèlerinage à Lourdes

Cet été, durant toute la semaine du 6 au 11 août 2018, ce sont plus de 700 pèlerins du réseau Saint-Laurent qui se sont rassemblés à Lourdes pour vivre ensemble leur pèlerinage national sur le thème « Faites tout ce qu’il vous dira » issu de l’évangile des Noces de Cana. Parmi eux, nous étions une cinquantaine de personnes de Magdala à vivre ce temps fort qui a été un grand moment pour chacun !
Retour sur cet évènement à travers le témoignage de trois pèlerins :

Bruno : La beauté de la Grotte

« Ce qui m’a marqué durant le pèlerinage, c’est quand nous avons fait le chemin de croix pour aller à la grotte. C’est un chemin qui fait des tours et des détours. Il y avait des chants, des textes, c’était très beau. On avait chacun avec un flambeau. Parfois il s’éteignait mais il y avait toujours quelqu’un pour le rallumer. Il y avait une vraie solidarité dans le groupe, c’est important. Ensemble nous étions toujours dans la lumière. Quand on est arrivés au Sanctuaire, c’était vraiment très beau ! Ça faisait comme des étoiles dans le ciel. Il y avait vraiment beaucoup de monde, nous étions des milliers ! A la grotte, il y a une statue de la vierge, là où elle est apparue à la petite Bernadette Soubirou. C’est une grande statue qu’on voit de loin ! La grotte, c’est un lieu où la pierre est assez exceptionnelle. Elle est douce à cause du passage des pèlerins qui viennent la toucher.

Je repars de Lourdes avec de très bons souvenirs, une forme d’apaisement, de délivrance, et avec plusieurs litres d’eau de la grotte aussi ! J’ai hâte d’y retourner ! »

Sarah :  Une « communion » autour du feu

« Il y a beaucoup de choses à dire, mais ce que je retiens, c’est que durant la semaine, on a été invité à venir veiller un feu. Ce feu était installé dans un lieu qui s’appelle la cathédrale de verdure, un lieu aménagé un peu comme un théâtre romain en pleine nature, sur la colline, sous les arbres, Il y avait un autel en pierre sur le devant. C’est là qu’ont été installés 5 grandes vasques, qui avaient été fabriqués par l’atelier poterie de Magdala pour accueillir le feu. Ce feu, j’ai trouvé cela très beau… J’ai été la première à l’allumer, ça a été un moment très émouvant, très fort. Ce feu a ensuite été alimenté tout au long du pèlerinage : cela faisait comme une chaine humaine qui se relayait pour le faire vivre . Il y avait des chants, religieux ou autres. Durant la veillée du feu, chacun a pu allumer une bougie et s’exprimer… Ça a été, un moment de communion, un moment fort pour chacun !

Je repars de Lourdes, avec le souvenir de quelque chose de « magique » un lieu où les gens prennent le temps, où les gens vont plus facilement vers les autres pour parler. J’étais très contente du spectacle ENVIE que nous avons pu présenter. Il y a eu beaucoup de monde, Beaucoup de « merci ». C’était un moment très fort car beaucoup de personnes se sont reconnues dans ce que nous avons pu montrer : des situations vécues par beaucoup de monde, certains ont dit : ‘‘Oui, dans ce spectacle, j’ai vu défiler toute ma vie’’. »

Marie-Christine : La vraie rencontre

« Tout d’abord, ce qui m’a marqué, c’est le voyage en train : c’est lui a donné le « ton »  à toute la semaine. Ces heures passées ensemble nous ont permis de nous connaitre un peu plus… beaucoup plus… C’était génial, incroyable ! C’était un temps où l’on a eu le temps de parler de tout ! Il y a eu une richesse de rencontre, bien qu’on pensait déjà se connaitre. Vivre notre correspondance à Paris, avec le rythme de chacun, les valises, les chaises roulantes, les choses à ne pas oublier ce n’était pas rien ! On était quand même nombreux ! Découvrir Paris en bus, pour certains c’était la première fois, c’était un moment magique ! Ce trajet, c’était une valse incroyable, j’ai connu ça dans le scoutisme, mais pour notre groupe qui n’avait pas l’habitude de voyager, c’était une sacrée aventure ! Ce n’est pas rien de traverser comme ça la France quand tu n’as jamais fait de voyage, c’est là qu’on voit la force d’adaptation de chaque personne, une force cachée pour certains, une vrai force de rebondir… Ce qui est certain, c’est qu’ensemble on est plus fort !

Ce qui m’a également marqué durant le pèlerinage c’est la richesse complémentaire des différentes associations du Réseau Saint Laurent. Quand on été dans la grande salle de spectacle pour le lancement du rassemblement, on a senti une forme de cohésion de toutes les structures. On s’est senti vraiment sentis « avec » d’autres. Le thème « les noces de Cana » nous a vraiment uni… On s’est senti un même peuple, tous en marche, que ce soit à travers les moments de rassemblement, les moments festifs, les temps de célébration. Nous nous sommes vraiment tous sentis invités, attendus à cette grande fête.

J’ai beaucoup apprécié cet équilibre, cette balance entre les moments de calme, de réflexion, de partage « en haut » à la Cité Saint Pierre, de prière, de grand rassemblement « en bas » au Sanctuaire, particulièrement la messe à Ste Bernadette, la procession au flambeau, les temps de silence à la grotte.

Je suis revenue riche de tous ces temps de partage, tous ces temps où l’on a eu le temps. Dans notre monde aujourd’hui, c’est une vraie richesse ; Je suis contente que nous aillions pu gouter cette chance à Lourdes. Bravo au Réseau Saint Laurent pour cette belle proposition ! »

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s